Comment reconnaitre une vraie labradorite

Comment reconnaître… une vraie labradorite

Reflets unis ou multicolores. Translucide ou opaque

Dureté de 6 à 6,5 sur l’échelle de Mohs

Densité de 2,67 à 2,71

Vertus de la Labradorite

Pierre de protection
Éponge énergétique
Clair-voyance
Ouverture du troisième Oeil

Favorise les relations
Régénératrice
Régule les troubles hormonaux et digestifs
Favorise un sommeil réparateur

Éloigne les peurs et les insécurités
Diminue l’intensité des douleurs en général
Stabilise l’esprit
Augmente la clarté mentale

fausse labradorite

Le principal gisement se trouve à Madagascar, mais on en trouve aussi au Canada, au Brésil, au Mexique, au USA…

Elle existe sous forme de plaques polies ou non, de pierres roulées, de sphère, en cabochons…

L’effet de Labradorescence ou Adularescence fait de la Labradorite la pierre favorite des minéralogistes ou des néophytes. Ces couleurs sont dû à l’interférence de la lumière sur les fines couches de Feldspath qui composent la pierre.

L’histoire de la Labradorite fait d’elle une pierre magique. Sa découverte eu lieu en 1770 dans la région du Labrador au Canada. Les autochtones pensaient que la pierre venaient des aurores boréales du Nord et Sud de la terre qui avaient congelées avant de retomber sur terre. 

De nos jours, de nombreuses fausses Labradorites existent sur le marché. Bien qu’une pierre difficile à copier, certains arrivent à la transformer ou même à faire des Labradorites artificielles.

Certains tutoriels montrent comment créer des Labradorite en pâte polymère. Bien que facilement repérable une fois en main, sur photo il peut s’avérer parfois complexe de discerner une vraie d’une fausse. Heureusement, ce genre de fausse labradorite est rare.
Les Doublet aussi, sont des cabochons de verre translucide collés sur la pierre pour créer un effet de zoom et “gonfler” l’épaisseur de la pierre, la vendant plus chère si elle est vendu au poids (au carat). Dans ce cas, on voit le cabochon collé en regardant la pierre de profil.
Et enfin, il est possible d’amplifier les couleurs d’une Labradorite par diffusion d’additif de cuivre à haute température (+ 1100°). Bien que cette pierre soit une vraie Labradorite, cela n’empêche qu’elle a subit un traitement.

Alors, comment reconnaître une vraie Labradorite ?

Trois choses : Test de dureté, test de densité et prix.

Le premier test est le test de dureté.

Comme expliqué au-dessus, le Labradorite a une dureté qui se situe entre 6 et 6,5, ce qui veut dire quelle se raye avec une lime ou un bout de verre, mais qu’elle peut rayer, elle aussi, du verre.
La pâte fimo à une dureté de 2 à 3 (teste personnel, aucune information scientifique)

Vous pouvez effectuer ce test facilement, j’ai tout expliqué sur cette article, juste [ICI].

Le second test est le test de densité.

La densité d’une Labradorite se situe entre 2,68 et 2,71. Si vous avez une simple pierre roulée ou un cabochon par exemple, il sera simple de tester votre pierre. S’il s’agit d’un bijou serti, des perles… il sera impossible d’effectuer ce test.
La densité de la pâte Fimo est de 1,2

Vous pouvez effectuer ce test facilement, j’ai tout expliqué sur cette article, juste [ICI].

 

Et enfin, le prix. La Labradorite peut coûter assez cher. Même une perle peut avoir un prix certain si la qualité est présente et encore une fois, elle se vends au carat, comme les diamants !

Privilégiez toujours la qualité. Bien que le prix de certaines pierres peuvent faire réfléchir, il y aura moins de risque qu’il s’agisse d’un minéral synthétique, mais surtout, n’hésitez pas à demander à des vrais professionnels (numéro de SIRET etc) pour avoir des pierres de qualité !
Bien que certaines coûtent cher, vous serez sûr de ne pas avoir du plastique dans les mains 🙂

Laisser un commentaire

No products in the cart.