comment reconnaitre un vrai lapis-lazuli

Comment reconnaître… un vrai Lapis Lazuli

Bleu sombre à pâle ou bleu-vert intense

Dureté de 5 sur l’échelle de Mohs

Densité de 2,7 à 3

Vertus du Lapis Lazuli

Favorise la clair-voyance
Pierre de protection
Calmante
Restaure la confiance en soi

Apporte sagesse, honnêteté et compassion
Calme la fièvre
Supprime les crampes
Diminue l’hypertension et la dépression

Allège les insomnies
Diminue les crises de vertiges
Lutte contre les problèmes lié à la thyroïde
Favorise la communication verbale

comment reconnaitre un vrai lapis-lazuli

Le principal gisement se trouve en Afghanistan et d’autres se situe au Chili, en Russie ou encore au Pakistan ou Canada.
Elle existe sous forme de plaques polies ou non, de pierres roulées, de sphère, en cabochons…

Il est parfois composé de Lazurite, mais plus fréquemment de Haüyne. Il contient généralement de la Calcite, Pyrite et Sodalite et parfois de Soufre.
Le Lapis-Lazuli servait beaucoup de pigment pour les grands peintres, décorant magnifiquement les plus beaux tableaux ou fresques existant encore de nos jours. En 1814, un chimiste du nom de Vauquelin découvrit par hasard comment synthétiser la couleur du Lapis-Lazuli. 

Matériau précieux, il attire beaucoup de monde pour sa beauté et sa couleur fascinante.

De nos jours, de nombreux faux existent pour remplacer le fameux Lapis-Lazuli.
Parfois, il peut s’agir d’une autre pierre bleue, tel que la Sodalite, vendue pour du Lapis-Lazuli. Bien que plus pâle, une teinture suffit à assombrir la couleur générale et la faire passer pour la précieuse Lapis Lazuli.
Il peut aussi s’agir de Howlite teintée en bleu. Les veines blanche caractéristique n’apparaissent pas et les éclats de Pyrite non plus. 

Il peut aussi s’agir de pâte durcissante (pâte “Fimo”). Un subtil mélange de couleurs et beaucoup d’expériences permettent à certaines personnes de fabriquer des cabochons de faux Lapis-Lazuli.

 

Pour visualiser les différentes vraies et fausses Lapis-Lazuli en photo, reportez vous à cet article, juste [ICI]

Alors, comment reconnaître un vrai Lapis Lazuli ?

Trois choses : Test de dureté, test de densité et prix.

Le premier test est le test de dureté.

Comme expliqué au-dessus, le Lapis Lazuli a une dureté de 5, ce qui veut dire qu’il se raye avec un couteau (infime), mais qu’il peut rayer un couteau, lui aussi (beaucoup plus visible).

La Sodalite a une dureté de 5,5 à 6 (donc ne peut pas être rayé au couteau !)
La Howlite a une dureté de 3 à 4 (donc ne peut pas rayer un couteau, mais peut rayer une pièce en cuivre et inversement)
La pâte Fimo à une dureté de 2 peut-être 3 (avis personnel, aucune information scientifique)

Vous pouvez effectuer ce test facilement, j’ai tout expliqué sur cette article, juste [ICI].

Le second test est le test de densité.

La densité du Lapis Lazuli se situe entre 2,7 et 3.
Si vous avez une simple pierre roulée ou un cabochon par exemple, il sera simple de tester votre pierre. S’il s’agit d’un bijou serti, des perles… il sera plus complexe d’effectuer ce test.

La densité de la Sodalite est de 2,27 à 2,33
La densité de la Howlite est de 2,53 à 2,59
La densité de la pâte Fimo est de 1,2 !

Vous pouvez effectuer ce test facilement, j’ai tout expliqué sur cette article, juste [ICI].

 

Et enfin, le prix. Le Lapis-Lazuli coûte cher. Même une perle peut avoir un prix certain si la qualité est présente (par exemple, j’en propose rarement car une perle, à l’unité coûte presque 1€ ! En moyenne, un bracelet compte 30 perles donc 25€ de matière première sans compter les autres frais à ajouter sur le bijou 😉 )

En attendant, n’hésitez pas à demander à des vrais professionnels (numéro de SIRET etc) pour avoir des pierres de qualité !
Bien que certaines coûtent cher, vous serez sûr de ne pas avoir du plastique dans les mains 🙂

Crédit photo
Enric Caujapé

Laisser un commentaire

No products in the cart.